/

1457740_694048500613031_1596401775_n

Besançon. Elle joue avec la lumière. Littéralement. Du moins si l’on considère que découper au diamant, peindre et assembler des milliers et des milliers de morceaux de verre et de miroir, est un jeu. Un art plus sûrement, qu’un concours vient de récompenser. Bisontine d’origine tchèque, Jana Henkrichova représentera ainsi la Franche-Comté à Paris, à la fin de l’année, dans une grande exposition réunissant quelques-uns des meilleurs artisans d’art de France.

 

C’est dans la pénombre de son atelier niché dans une arrière-cour du quartier Battant, à Besançon, que Jana fait éclore ses éclatantes créations. Elle en parle avec dans la voix, l’accent de son pays natal, qu’elle a quitté, il y a plus de vingt ans, par amour pour un Bisontin. « A Prague », dit-elle, « j’étais institutrice. Arrivée ici, j’ai fait plein de petits boulots. Et j’ai commencé à récupérer du verre, des miroirs cassés, pour en faire des mosaïques ».

Parfaite autodidacte, Jana a pour seul, mais précieux bagage artistique, le souvenir enchanté de la capitale tchèque, l’Art nouveau et les peintures de Mucha qui ne cessent de l’inspirer. Le reste, c’est une alchimie qu’elle a mise au point de façon empirique, au fil du temps, pour peindre le verre et lui donner un aspect marbré, velouté, soyeux, caressant. Surtout, Jana développe un incomparable talent pour marier les couleurs, les harmoniser aussi avec les éclats de miroir, et les offrir ensuite aux caprices des lumières naturelles et électriques. Elle habille ainsi des petits meubles, ou bien crée des tableaux faits de scintillements et de délicats reflets.

 

Au printemps dernier, Jana s’inscrit sur internetau concours des Ateliers d’art de France. Elle y présente une œuvre superbe, « Flower », fleur composée de milliers de morceaux de verre et de miroir taillés, dans un style Art nouveau revisité. A l’échelon régional, la mosaïste se retrouve face à un ébéniste Meilleur ouvrier de France, un céramiste et un vitrailliste. Et c’est elle que le jury désigne, « peut-être pour la précision de mon travail », dit-elle modestement.
Un travail que l’artiste présentera donc pour la première fois à Paris, à son grand bonheur. « Flower » sera exposée aux côtés des œuvres des vingt lauréats des autres régions, à L’Atelier du Viaduc des Arts, sous les arcades de l’ancien chemin de fer de ceinture, avenue Daumesnil. Une exposition à l’occasion de laquelle sera désigné le vainqueur national.

 

Exposition-concours des Ateliers d’art de France, du 4 décembre au 23 janvier, Viaduc des Arts, 55 avenue Daumesnil, Paris 12e.

 

Serge Lacroix

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *